Tag Archives: réseaux sociaux

La Génération Y est-elle une génération de loosers ?

11 Sep

Toc ! Toc ! Toc ! Y’a quelqu’un ? Je reviens à pas de souris mais je n’ai pas envie de m’étendre en long en large et en travers sur les raisons qui m’ont poussée à faire ma petite pause. Tout ce que je sais, c’est que ça fait un bien fou de voir mes doigts pianoter le clavier et mes idées enfin sortir de ma tête !

On a déjà perdu pas mal de temps, donc on attaque direct, qu’est-ce que vous en dites ? Durant cette pause de six mois (quand même ! ) j’ai une question qui me revenait souvent à l’esprit. Notre Génération Y , hyper connectée, dans le coup tout ça, n’est-elle pas en fait une génération de loosers ? De loosers cachés en fait parce qu’on fait tout ce qu’il faut, à coup de snap, photos Instagram et j’en passe, pour montrer qu’on kiffe notre vie. On se persuade que même les moments que l’on passe en pyjama devant sa télé sont des moments cools que l’on se doit de partager avec la Terre entière. Mais en vrai ça donne quoi ?

Niveau job, nous faisons des études plus longues que nos parents, certes. Mais nos parents, eux, ils trouvaient du boulot plus facilement. 2,9 millions de chômeurs en France en septembre 2015, c’est bien un truc de la Génération Y ça ! Une génération de « jobeurs » avec des Master et des doctorats, voilà ce que nous sommes. Nous sommes stage, job alimentaire et Pôle Emploi.

Il faut dire que nous sommes aussi de sacrés procrastinateurs/-trices ascendant flemmards/-des. Remettre à demain, c’est notre sport favori. Sauf que demain c’est souvent trop tard. On peut louper ça chance à procrastiner. Mais j’ai souvent la flemmes de sortir aller boire un verre. Et pourtant j’adore festoyer. On se snapchate, s’intagramme, et on se MPtise via Facebook. Mais on prend rarement le temps de s’attraper. A cause de la flemme, vous suivez ?

Génération Y=Génération qui a du mal à s’engager. Ça existait des trentenaires célibataires et sans enfants qui ne cherchaient pas à se caser dans les années 80 ? Ma mère n’arrête pas de me dire qu’à mon âge elle avait mari et enfants. Notre génération aime prendre son temps que voulez-vous. Les filles sont bercés aux comédies romantiques et  attendent le Prince. Les mecs sont les princes de plusieurs filles.

Et tout cela fait-il de nous des loosers ? Malgré tout je n’en suis pas certaine. Nous sommes des fonceurs parfois forceurs (quand on ne procratine pas, on déchire); on a la rage et l’envie. Et on use tous les moyens pour être heureux, amoureux, se faire des thunes…On est la Génération des plans B.

crédit : Nono

crédit : Nono

Heureusement pour nous y’a la Génération Z qui pousse. Avec un peu de chance ils seront pires.

XX

Leslie, ravie d’être de retour

Les réseaux sociaux

22 Mai

media-sociaux

Les réseaux sociaux nous rendent fous (enfin moi particulièrement). Alors certes nous vivons dans un monde très connecté, nous sommes informés presque en temps réel de ce qui se passe dans le monde et tout ça c’est vraiment génial. Certes l’apparition des réseaux sociaux a créé des nouveaux taf  (comme le/la Community Manager ou le mec/la meuf qui doit être le plus diplomate sur internet)…Oui, oui tout ça c’est cool. Mais les réseaux sociaux ont une face cachée.

1. Le statut

On veut à tout prix un statut percutant, un truc qui va générer un maximum de « like » ou de « retweet ». Genre on reste 10 min à chercher une phrase remplie d’esprit. Résultat,  une dizaine de « like ». Mais quand on prend 5 minutes pour écrire un vulgaire « dans mon lit en train de regarder Game of Thrones » alors on pète le score ! Idem sur Instagram (IG), la photo sur laquelle on pose en mode belle gosse reçoit moins de petits cœurs que celle de notre salade de midi. Frustration suprême.

2. L’addiction

Moi perso je m’en tiens à Facebook, WhatsApp, Twitter, Instagram, LinkedIn et Viadeo…Et la première chose que je fais le matin, c’est de checker tout ce petit monde. Alors Pinterest, Snapchat et autre Vine, très peu pour moi.

Lorsque je sors avec mes copines, hop un petit selfie. Au restaurant, avant de manger, je me dois de faire une photo de mon assiette pour l’instagramer…C’est très fatiguant, croyez-moi.

3. Le stalking

Que celle/celui qui n’a jamais pisté quelqu’un sur FB me jette la première pierre ! Je « stalke »…Mais pas n’importe qui, attention. Seulement les gens qui m’intéresse…Vous voyez ce que je veux dire. Je suis convaincue d’une chose : dis moi ce que tu likes, je te dirai qui tu es. En fonction des liens que l’on partage, des choses que l’on retweete, on peut avoir une idée de la personne que l’on est. Donc le stalking est une façon de voir si on est compatible avec le mec qu’on convoite. Non ? Bon ok…

Ma vie virtuelle me prend autant d’énergie que ma vie réelle, vous croyez que c’est normal ?

Bonne journée les gars