Tag Archives: cinéma

Les suites

21 Nov

Dernièrement j’ai été voir [Rec] quatrième du nom au cinéma. Comment vous dire ? J’ai beaucoup aimé le premier sorti en 2007. Tous les ingrédients du film d’horreur que j’aime étaient réunis, ambiance claustro, zombie, instants-où-tu-te-caches-les-yeux-parce-que-tu-sais-que-tu-vas-sursauter…Même si le film n’était pas orignal de ouf (cf. Resident Evil), j’avais passé un bon moment. Ensuite je n’ai été voir ni le 2, ni le 3 mais sans pression je suis allée voir le 4 (oui je suis logique comme fille). Parfois les réalisateurs ne savent pas quand s’arrêter. Les films d’horreur sont souvent victimes des suites ratées.

Prenez un autre exemple, Sex And the city, le film. Le premier était juste top et offrait une conclusion parfaite. Le deuxième était bourré de clichés sur les pays du Moyen-Orient. Vous savez à quel point j’aime cette série, mais le second volet m’a déçue. Alors lorsque je lis des articles disant qu’un troisième film pourrait sortir…Oh mon dieu arrêtez le massacre quoi !

giphy

Les suites ne sont pas toujours d’une utilité capitale. Le premier volet a bien fonctionné ? BIM, on surfe sur la vague et on sort le petit frère (voire les petits frères). Et ça marche pour tout…Genre Secret Story, Les Anges et toutes ces conneries. La première saison, tu regardes par curiosité, mais au bout de la 8e édition, t’as fait le tour du concept

Cette histoire de suite, ça marche aussi avec l’Iphone 6, vous savez celui que certains ont accusé de plier, Rocky, Rambo, Saw et les relations amoureuses. Aaaaah nous y voilà me direz-vous ! Et bien oui mes amis je vous le dit, si le premier round n’a pas marché, faut pas donner de deuxième, troisième, dixième chance ! Laissez-moi vous donner un conseil…

tumblr_neen5q9Lkt1tkz7ido3_500

…Les suites, même en amour…ça craint croyez-moi, je parle d’expérience. Quand c’est fini, c’est fini.

NB : le monde ô merveilleux de la littérature échappe à cette malédiction. Harry Potter, Le Seigneur des anneaux, L’accro du shopping.

…Et X-Men aussi, plus il y en a, mieux c’est !

 

Bon week-end les gars

XX

Leslie, qui a découvert les gifs !

 

Jamais le premier soir

13 Jan

JAMAIS LE PREMIER SOIR_120X160.indd

Quand il y a un film girly qui passe au cinéma, avec mes copines on se précipite pour le voir. Les deux volets de Sex and the city, Paris à tout prix, les films qui parle de mecs, de mode, des relations hommes/femmes on adore. Alors lorsque l’on a lu les critiques élogieuses que la presse faisait  de Jamais le premier soir de Mélissa Drigeard avec Alexandra Lamy, Mélanie Doutey et Julie Ferrier entre autres, on s’est dit « Faut qu’on y aille les filles ! «  On y a été, et franchement on a été déçu. « Vous êtes sûres qu’il n’a duré que 1h30 le film, parce que ça m’a paru une éternité… »

Pourtant l’idée de base est bonne. Trois filles, Julie qui vient de se faire plaquer par lettre apportée par un coursier, Rose qui s’ennuie dans son couple pépère installé en banlieue (la banlieue encore stigmatisée comme le bout du monde ! Ouais c’est bon on a compris…) et Louise qui couche avec son boss qui lui promet de quitter sa femme pour elle (le phénomène dont parlait Sisam dans l’une de ses chroniques dernièrement) . On peux toutes se retrouver dans l’un de ces trois personnages. Sauf que le film subit des longueurs, des incohérences….Bref déception. Je tiens tout de même à saluer le jeu d’acteur de Jean-Paul Rouve et Mélanie Doutey !

Le fil rouge du film c’est un livre d’épanouissement personnel, Le bonheur, ça s’apprend, que découvre Julie après s’être fait jetée, et qui devient sa bible. La réalisatrice s’est sans doute inspirée de films américains comme Think like a man dans lequel les femmes sont toutes accro au livre (qui existe vraiment), Act Like a Lady, Think Like a Man de Steve Harvey, ou encore par un épisode de la saison 5 de How I Met Your Mother, dans lequel Jennifer Lopez est une gourou de la séduction. Le bonheur, ça s’apprend, le genre de livre que je pourrais tout à fait lire, moi qui ai dévoré The Rules !

Comme quoi, on peut réunir tous les ingrédients du films de filles par excellence et rater la recette !